BORDERLINE(S)

Borderline(s)

« Mille formes sous aucune »
Abysse, déesse fascinante et énigmatique, est lasse que les Hommes la
convoquent sans cesse. D’un dernier cri de rage, elle interpelle les Abyssantes,
ses chères sœurs, pour l’aider à retracer son histoire, replonger dans les origines
de sa création et saisir le sens de son existence. Parviendra-t-elle à comprendre
pourquoi elle incarne tant de troubles féminins ?

Borderline(s) est une aventure
tragique et délurée à travers 7 tableaux, 7 jours de création, 7 mythes
hystériques.

Une fiction théâtrale qui se joue des processus de déformation de la réalité qui
transparaissent dans l’histoire du mot hystérie. Borderline(s) part du postulat de
l’invention de l’hystérie comme la création d’un mythe.
Comment la métaphore et le fantasme façonne-t-il notre réalité présente?
L’hystérie serait-elle encore et toujours une aporie, un fourre-tout, un carcan
patriarcal qui contraint le corps et l’image de la femme?
L’utilisation du mot hystérie, ne nous fait-elle pas franchir une frontière délicate,
fébrile et dangereuse pour ne pas dire une position borderline.
Borderline(s) conte l’histoire d’une révolte réprimée qui tente de s’exprimer.

Eric Rondepierre
Copy Right: Eric Rondepierre

Ecriture de Plateau

Co-mise en scène : Selin Altıparmak et Thérésa Berger

Avec : Selin Altıparmak, Thérésa Berger, François-Xavier Borrel, Alain Carbonnel

Regard Extérieur : Magalie Dupuis

Scénographie : Camille Vallat

Création Lumière : Maxime Denis

Création Sonore : Guillaume Bonneau

               logo_ile_de_france   la-maison-des-metallos-logo-300x208

                         logo lilas en scène           CAP*

 

Publicités

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :